2001-2010 : Soudain, déjà

Guillaume Desanges

Dans son travail essentiellement sculptural, Baptiste Debombourg croise l'information et le matériel dans des expériences qui se révèlent réprimées, non-dites, ignorées. Artiste supposé de «guérison», il cicatrise les murs et les meubles en révélant leurs stigmates.
Dans cette série, Inception II s'avance pour s'imposer à travers sa monumentalité, qui s'avère alors paradoxale, précaire et fragile. Le monument semble être en convalescence, rendant hommage à la destruction, à la réparation incomplète et à la résilience plutôt qu'au pouvoir. Ce jeu de reconstruction de l'ameublement, au-delà de son aspect ironique, se nourrit de réflexions sur le temps, l'histoire, la mémoire et les rêves.
Texte écrit à l'occasion de l'exposition collective qui présente les œoeuvres d'’une génération d’'artistes contemporains ayant fréquenté l’'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris
Guillaume Désanges est critique d'art, commissaire indépendant et fondateur et directeur de Work Method, une agence parisienne de projets artistiques. Commissaire en 2015 au Musée d'Art et d'Histoire de Saint-Denis, commissaire régulier à la Verrière, Fondation d'entreprise Hermès à Bruxelles, il a travaillé en 2017 pour un projet à la maison rouge - Fondation Antoine de Galbert, Paris, et plus récemment L'ennemi de mon ennemi en 2018 au Palais de Tokyo à Paris.