Le Département des Arts et des Lettres de l'UQAC propose chaque année un atelier expérimental d'été tenu par un artiste international sélectionné par les enseignants du Département. Cet atelier est ouvert aux étudiants en cours de cursus et rentre en compte dans la validation de leur examen de fin d'études.

 
Pour cette année 2011, Mathieu Valade, enseignant dans le Module des Arts de l'UQAC a invité l'artiste Français Baptiste Debombourg à enseigner cet atelier. Celui-ci propose une thématique autour de l'effraction et/ou la violence créative.

 

 

Conférence de l’artiste le mercredi 11 mai à 19h00, à la Galerie Séquence, 132 rue Racine Est, C.P.442, Chicoutimi

 

 

Vernissage de l’atelier expérimental le vendredi 13 mai à partir de 14h00, à l'Université de Chicoutimi UQAC, 555 Boulevard de l’Université, Chicoutimi
 

 

avec

 

Emilie Gagnon-Gosselin, Melissa Gagnon, Guillaume Fortin, Olivier Lavoie, Emilie Bellemare, Julie Bernier & Véronique Rousseau, Virginie Fournier, Diana Charles, Marie-Danielle Girard & Simon Pageau, Mylaine Dalpé, William Gagnon, Mélanie Dessureault, Maxime Ouellet & Rudy Mae Vézina Dionne, Frédéric Gagnon, Patrick Saint-Pierre & Marilou Desbiens, Catherine Desbiens, Catherine Gagnon, Karianne Gilbert, Stéphanie Leclerc-Murray, Laurie-Ann Dufour-Guérin

 

Remerciements à Shawn-Oliver Woodward 

 

 

Intitulé de l'atelier :

 

 

A l’exemple des révolutions récentes du monde arabe, l’émancipation des campagnes chinoises, la revendication de certains ouvriers en France lorsque les usines veulent les licencier…les individus montrent des engagements forts et une violence quelque fois créative au regard des risques encourus.

 


Face à cette montée en puissance de la violence, nous assistons à une radicalisation de l’expression humaine. Aujourd'hui avec les réseaux sociaux la communication est rapide et permet l’échange des idées, elle permet en outre de changer le regard que l’on porte sur le monde dans lequel nous vivons…

 


Le but de cet atelier serait de s’inspirer de cette radicalisation de l’expression humaine, de capter cette énergie pour l’utiliser dans un but créatif. Afin de défendre une cause, exprimer une idée, un concept, avec cette notion d’art engagé !

 


L'atelier doit proposer le temps de deux semaines une réflexion théorique et plastique sur ce sujet. L’objectif est de pouvoir réagir dans un contexte particulier, à l’intérieur ou l’extérieur de l’Université et de présenter le résultat de ce travail sous la forme d’une exposition le vendredi 13 Mai 2011 à L’Université.

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.patriciadorfmann.com

 

 

http://www.uqac.ca/

 

 

http://www.sequence.qc.ca