Catalogue gratuit de l'exposition réalisée en Bulgarie et en Roumanie dans le cadre du Label Paris Europe 2005/ 3000 exemplaires
du 5 avril au 17 mai 2006

Une exposition présentée par Léonor Nuridsany

 

"Virus, virus ! ça vous a un petit air de samba. Ca bouge et ça balance. Ca circule comme les virus du jour avec les poules, les canards et les cygnes et tous les migrateurs à ailes qui partent de Chine, s'arrêtent en Turquie, passent par la Roumanie, l'Afrique, la France pour aller plus au nord et, après, revenir. C'est moin assassin mais ça essaime comme ces bombes minuscules nommées H5N1, qu'on ne sait comment contenir, qui volent et s'éparpillent comme un pollen...Le XVIII ème fut le siècle de la diffusion du savoir. Nous sommes à l'époque de "l'information". L'information comportant une bonne dose de désinformation. Avec une pénétrabilité fantastiquement accrue.

 

Virus, donc. Virus les fameux "flux migratoires" dont on parle tant. Virus les fonds de pension américains, ces sommes d'argent énormes, sans foi ni loi, qui errent d'un bout à l'autre de la planète. Virus les sociétés qui se délocalisent. Virus ce qui s'abat dans vos émails. Virus tout ce qui échappe, s'infiltre, s'insinue dans l'underground ou au grand air, au grand jour, qui file, avance. C'est autour de cette idée, qui implique mouvement, instabilité, pénétrations, bifurcations incessantes, c'est autour de cette notion qui est au coeur de notre vie et de notre présent, que s'organise cette exposition, non pas arrêtée dans une ou plusieurs salles d'un musée où les oeuvres sont données à contempler, mais comme dans le "jardin aux sentiers qui bifurquent" dont parle Borgès ou même-pourquoi pas ?- les chemins qui ne mènent nulle part" d'Heidegger. Une exposition légère et aventurée, qui se balade comme une Wanderer fantaisie de Schubert, qui fait le grand écart entre deux lieux d'expositions, se partage entre deux villes et deux pays, Bucarest et Sofia, se répand dans les journaux, les magazines, la radio, la télévision et par émail. Contre le discours linéaire habituel, voici une exposition qui s'affiche clairement ouverte et proliférante".

 

Avec les Artistes :

 

Bertran Berrenger

Laetitia Carton

Baptiste Debombourg

Gerome Nox

Anne-Marie Rognon

Lionel Sabatté

  

"Carl André a révolutionné la sculpture en installant des plaques de fer au sol. Baptiste Debombourg, lui s'envole au plafond. Ce jeune artiste qui utilise souvent des contenants comme ces blocs de polystyrène qui servent à maintenir les objets dans des boites, réalise ici un faux plafond constitué de pailles colorées, pliées et entrecroisées créant là des accidents, des reliefs qui s'insinuent entre la sculpture et l'installation...".

 

léonor Nuridsany est critique d'art et journaliste indépendante

 

Visuels du catalogues :

 

"Polymérisation" :

installation en emballages de polystyrène

 

"Arc de Triomphe" :

monument jetable en cartons

 

"Codes articles" :

installation de meubles en aggloméré

 

"La Redoute" :

catalogues de vente découpés 

 

 

Sofia Art Galery en Bulgarie

 

Una Galeria en Roumanie

 

Presse Roumaine

 

vvirus1.jpgvvirus3.jpgvvirus4.jpgvvlogo.jpg