Article sur l'exposition collective "Home Sweet Home" réalisé au CCC, Centre de Création Contemporaine, 53-55 rue Marcel Tribut 37000 Tours
22/10/2006

Dernière séquence pour Home Sweet Home :

 

Des modules d’habitation investis par des artistes pendant 365 jours : Home Sweet Home : voilà qui évoque une œuvre en point de croix joliment encadrée au-dessus de la cheminée et qui nous dit on est quand même bien chez soi !. Depuis un an maintenant, des modules d’habitation mobile ont pris place dans la grande salle grise du CCC. "Les modules sont des prototypes de mobil home, un projet architectural conçu par l’agence RH+, raconte Sandra Emonet du Centre, ils ont servi initialement à des expositions extérieures. Le public a pu les découvrir dans le parc de la Perraudière, à Saint-Cyr, à l’occasion de Jour de Loire, en mai 2005.

 

Une personnalité du monde de l’art invite un artiste à habiter un module, le temps d’une exposition. Cette personnalité est un curator. Choisi lui-même par le directeur du CCC, Alain Julien-Laferrière, ce curator invite à son tour un artiste à exposer une œuvre dans un des modules. A l’artiste ensuite de s’approprier l’espace peu commun de son "habitation". De cette confrontation naissent les projets les plus étonnants : de l’huile sur le sol, des images projetées, des œuvres sonores… . Deuxième module à voir également : celui occupé par une pièce de Baptiste Debombourg ("Burnout"), invité par Michel Nuridsany, critique d’art au Figaro. L’artiste s’est approprié des meubles de jardin en plastique et les a fait fondre pour leur donner une autre forme… très surprenant. Enfin, le dernier module accueille Aakey, une sorte de cabinet des curiosités : ici, François Piron, co-directeur des Laboratoires d’Aubervilliers, a invité pas moins de 15 artistes du monde entier. "La seule contrainte était d’envoyer de petites œuvres, explique Sandra. Nous les recevions par La Poste, certaines quelques heures avant le vernissage de l’exposition. Cette expo commune permet à des artistes de montrer des pièces qu’ils n’avaient jamais eu l’occasion d’exposer auparavant, du fait de leur petite taille." Vous verrez ainsi un moulage de trou d’emmental, un dictionnaire des mots dont j’ai l’usage et dont je comprends le sens, une barbe d’élan, un agenda de 2030 ou un moulage de baiser en argent. Décidemment, on est bien chez soi, surtout au CCC.

 

Clarc Centre est un site internet d'information sur l'actualité artistique de la région Centre

 

 

CCC

 

Clarc Centre

 

clarcdef.jpg